logo LM 

Fiche Pratique Matériel Roulant
Voitures modernisées Sud-Est à 3 essieux  -  LS Models  (N)
 lien vers page accueil lien vers page section HO lien vers page section N lien vers page Oe lien vers page Section Vapeur Vive lien vers page Fiches Pratiques lien vers page exposition wemfal lien vers page contact

Cette célèbre et importante série de voitures n'avait jusqu'à aujourd'hui été reproduite à l'échelle N qu'artisanalement, par l'AFAN il y a quelques années de cela en très peu d'exemplaires, et plus récemment par un constructeur amateur sous la forme d'un très beau kit laiton. LS Models nous propose donc le premier modèle produit industriellement.

Annoncé il y a plus de 2 ans, la gestation a été longue pour un type de modèle qui a toujours posé des problèmes techniques du fait de son essieu central. Les premiers prototypes n'étant pas satisfaisants sur le plan du roulement, LS Models a dû revoir plusieurs fois sa copie avant d'avoir un modèle de présérie ayant un fonctionnement acceptable. Nous verrons que malgré ses efforts, il subsiste quelques problèmes en courbes serrées.
  • Un peu d'histoire :

    Face à la pénurie de matériels modernes et compte tenu du faible niveau de ses finances, la SNCF engage après guerre un large chantier de modernisation de voitures issues des anciens réseaux. La série la plus importante avec près de 1400 voitures réalisées, et sans doute la plus réussie, sera celle des célèbres "3 pattes" ex-PLM réalisés sur 2 types de châssis anciens à 3 essieux sous l'égide de M. Bruhat, plus connu pour une autre série de voitures modernisées, à bogies cette fois. Une versions longue (14,910 m), de loin la plus nombreuse, sur des châssis de voitures de banlieue à couloir central construite entre 1910 et 1929, et une version courte (13,874 m) sur des châssis plus anciens de voitures express à couloir latéral construites de 1906 à 1911. Les premières voitures ont été mises en service en 1953 et les dernières en 1961. Elles ont été utilisées largement sur toutes les régions de la SNCF durant l'époque III et le début de l'époque IV mais ont fini leur carrière au Sud-Est et à l'Est en 1978. Ces voitures ont donc connu l'époque IIIA (avant 1956), les époques IIIb et IIIC (de 1956 à 1968) et l'époque IVa (de 1968 à 1978). A noter qu'à l'issue de leur radiation du service voyageur, un nombre important de ces voitures encore en bon état ont intégré le parc de service de la SNCF.C'est la version longue présentant la plus grande variété de diagrammes qu'a choisi pertinemment de reproduire LS Models.

  • Les voitures LS Models :

    Au premier coup d'oeil, ces voitures font bonne impression, ce qui est la moindre des choses pour un modèle vendu àprès de 45 € l'unité. Les proportions sont respectées et tous les détails faisant le charme de ces voitures sont bien visibles : portes centrales ou décalées avec marchepieds, fin tampons reproduits en métal, portes à rideau du fourgon, châssis caractèristique avac ses longs ressorts. Plus en détail, on remarque la partie centrale du châssis qui coulisse avec les marchepieds afin de faciliter l'inscription en courbe, procédé indispensable pour ce type de véhicule déjà utilisé par Fleischmann et Minitrix. De ce fait, le main montoir central est plus court car il est fixé à la caisse et non au marchepied comme en réalité. Les 2 mains montoirs de chaque côté des portes ne sont pas reproduits ce qui nuit peu à l'aspect compte tenu de leur teinte verte d'origine. Les séparations des demi baies ouvrantes sont reproduites fidèlement bien qu'un peu trop épaisses.

    Voiture mixte A31/2B5tz

    Aérateur Chenard
    Aérateurs Chenard

  • Un démontage sera nécessaire pour repeindre les banquettes de la bonne teinte en fonction de la classe et installer quelques personnages en prenant soin de leur couper le bas des jambes compte tenu de la faible hauteur des sièges par rapport au plancher. Ce démontage est très facile : il suffit d'enlever les 2 essieux d'extrémité en écartant légèrement les boîtes d'essieux, puis d'ôter les 2 vis qui fixent le châssis à l'aménagement intérieur.

  • Il faut écarter légèrement la caisse pour retirer l'aménagement intérieur qui est moulé en zamak et peint en gris. Cet aménagement sert de lest car la longueur du châssis associée au système d'attelage à élongation et à la partie centrale coulissante ne permettait pas d'insérer une plaque de lest.

    Châssis vue du dessus
    Chassis vue de dessus


    Aménagement intérieur du fourgon
    Aménagement intérieur du fourgon

  • La caisse moulée en plastique est d'une bonne finesse avec des vitrages rapportés en 6 parties.

  • Les feux ne sont pas fonctionnels. Cela se comprend sur le fourgon C4Dtm qui présente 3 fanaux caractéristiques de l'époque IIIa : 2 petits fanaux en hauteur et un plus gros en bas à gauche, un peu moins sur la version B4Dt de l'époque IV qui présente 2 fanaux classiques. Le cerclage alu apposé par LS Models et destiné à les rendre plus visibles n'est pas conforme. Je me lancerai sûrement sur une telle modification, qui demande à percer la caisse, quand paraîtront les versions de l'époque IIIb (au 2ème semestre 2009). Il faudra également détailler la traverse, après avoir enlevé le crochet inutile, en insérant un attelage à vis factice (le trou est prévu) et en installant les différentes conduites. A noter que le schéma des fanaux du C4Dtm subsistait encore au début des années 1970 sur nombre de fourgons B4Dt (une variante à proposer par LS Models ?).

    Fanaux du fourgon B4Dt + Fanaux du C4Dtm
                                                                          Fanaux du fourgon B4Dt                                                                        Fanaux du C4Dtm

  • Les inscriptions sont très fines et bien lisibles, bien qu'un peu fortes sur l'époque IV, et celles de bout de caisse sont reproduites; Voyons maintenant le comportement de ces beaux modèles. En ligne droite, tout va bien même si le roulement lancé d'une voiture n'est par merveilleux. Cela est dû à l'essieu central qui bouge et qui freine l'ensemble. Pour preuve, il suffit de l'enlever et de recommencer le test : la voiture roule beaucoup plus longtemps sur l'erre. Il ne faut donc pas espérer faire une rame de 10 voitures car la locomotive risque d'être juste. En courbe serrée, les choses se gâtent car le freinage est encore plus important. Il faudra donc éviter d'utiliser ces voitures sur les courbes de rayon R1.

    Inscriptions époque IV
    Inscription époque IV

  • En ce qui concerne les attelages, des dételages sur certaines parties de réseaux surviennent parfois, dételages dus semble-t-il, et encore une fois, à la mauvaise qualité du moulage des crochets. Un changement par des Profi Fleischmann ou des Peho règle définitivement ce problème tout en raccourcissant encore la distance entre véhicules (tampons joints).

    Avec attelages d'origine et attelages Profi
    Avec attelages d'origine    Avec attelages Profi de Fleischmann

  • Les références proposées par LS Models :
    8 références sont à ce jour disponibles : 70040 à 70043 pour l'époque IIIa et 70045 à 70048 pour l'époque IV.
    70040 : une voiture B6tm, une voiture B7tm et une voiture C8tm (m pour métallique) Selon moi, la B6tm n'est pas conforme car elle devrait être réalisée sur un châssis court et comporter 6 fenêtres.
    70041 : un fourgon C4Dtm et 2 voitures C8tm
    70042 : fourgon C4Dtm (les rames comportaient souvent 2 fourgons, un en tête et un en queue)
    70043 : voiture C8tm
    70045 : une voiture A9tz, une voiture A31/2B5tz et une voitureB9tz
    70046 : un fourgon B4Dt et 2 voitures B9tz
    70047 : un fourgon B4Dt
    70048 : une voiture B9tz

  • En conclusion :

    LS Models nous a proposé  de très beaux modèles au niveau esthétique
    dont le prix élevé limitera une fois de plus la diffusion (près de 260 € pour une rame de 6 véhicules lors de leur sortie). En outre, le fonctionnement n'est pas totalement irréprochable, ce qui compte tenu du prix demandé est difficilement pardonnable. Néanmoins, ces voitures sont indispensables sur tout réseau de l'époque III et de l'époque IV et complètent parfaitement les premières références de BB 66000 proposées par Piko.

        

Auteur: Lionel Barbier - www.trains160.com
Date: juillet 2008
Nombre de visites:
retour haut de page