logo LM 

Fiche Pratique
Matériel Roulant
Voitures I4 et I5 de la SNCB - LS Models (N)
 lien vers page accueil lien vers page section HO lien vers page section N lien vers page Oe lien vers page Fiches Pratiques lien vers page Informations lien vers page exposition wemfal lien vers page contact
  • Ces voitures sorties avant les fameuses voitures Mistral 69 sont passées un peu inaperçu. Cependant, leur conception annonce déjà celle des Mistral avec des aménagements intérieurs bicolores particulièrement soignés et un nouveau système d'attelage à élongation par mini ressort à boudin, gage d'une meilleure fiabilité.

  • Un peu d'histoire :

    Ces voitures des années 60 sont assez proches de nos voitures UIC, que ce soit dans leur conception que dans leur usage.

    La décision de construire les voitures I4 date de 1958 et l'objectif était de remplacer les voitures d'avant guerre qui n'avaient plus le niveau de confort requis pour le trafic international. Deux voitures prototypes furent présentées en 1961 et il faudra attendre 1966 pour que les premières voitures de série soient livrées à la SNCB. D'une longueur de 25,38 m pour les 20 I4 A9 (9 compartiments de 1ère clase) et de 25,77 m pour les 20 I4 A4B6 construites (4 compartiments de 1ère classe et 6 de 2nde) et équipées de bogies Schlieren Y25, ces voiture  conçues selon le standard UIC sont aptes à 160 km/h en trafic international. La livrée d'origine est un vert wagon assez proche du vert SNCF de l'époque IIIa pour les voitures purement SNCB et bleu foncé à bandes jaunes pour les voitures dites "Bénélux" utilisées entre Bruxelles et Amsterdam. Il est à noter que certaines voitures A9 seront déclassées en 2nde classe à l'époque IV et que toutes recevront d'abord la livrée vert moyen à bandes vert clair (époque IVa), puis progressivement la livrée orange C1 pour les voitures SNCB et Bénélux, et une seyante
    livrée vert moyen à bandes vert clair à l'époque IVa et à bande arc en ciel à l'époque IVb pour les voitures louées à l'agence Railtour. A noter que les voitures I4 en livrée verte d'origine, en livrée vertes à bandes vert clair, en livrée orange C1 ou en livrée Railtour ont fréquenté les lignes françaises.

    D'une conception proche des I4, la décision de produire les voitures I5 remonte à 1963 afin d'augmenter la capacité de la SNCB en voitures couchettes de 2nde classe. Ainsi, 45 voitures I5 Bc10 (10 compartiments de 2nde clase à 6 couchettes) seront livrées en 1967. Les bogies sont identiques à ceux équipant les I4 et autorisent une vitesse de 160 km/h. En revanche, les différentes livrées appliquées à ces voitures sont particulièrement nombreuses. Cela va de la livrée verte d'origine pour l'époque IIIc à la dernière livrée en vigueur actuellement bleu nuit avec des bandes roses (époque V) en passant par une livrée bleu moyen avec bandes bleu clair, une livrée bleu foncé sans bande et une livrée bleu foncé avec des bandes orange (époque IV). Il ne faut pas oublier les 2 livrées Railtour qui suivent le même schéma que pour les I4, le vert étant remplacé par le bleu. Dans toutes leurs livrées, ces voitures I5 ont fréquenté les lignes françaises car, compte tenu de la taille de la Belgique, les voitures couchettes ne sont utilisées qu'au trafic international.

  • Les modèles LS Models

    Compte tenu des nombreuses livrées appliquées à ces voitures, LS Models ne s'est pas fait prier pour multiplier les coffrets en respectant les schémas réels : uniquement voitures de 1ère classe ou mixtes pour les I4 en livrée d'origine pour les versions époque IIIc et IV, et uniquement voitures de 2nde classe pour les I5, quelle que soit l'époque. Seuls les 2 coffrets de voitures Railtour (époque IVa = 72021, époque IVb = 72022) comprennent une voiture I4 B9 qui est une ex I4 A9 déclassée en 2nde classe. Comme vous pouvez découvrir les références et ces
    différentes livrées sur mon site, je n'y reviendrai pas. An niveau conception, on peut noter des bogies Y25 bien détaillés mais qui méritent d'être peints en gris foncé mat, ou tout au moins d'êtres patinés, afin de leur enlever un aspect brillant et trop plastique. On en profitera pour araser au cutter les restes de carottes de moulage.



  • Comme précisé dans l'introduction, ces voitures bénéficient des progrès accomplis par LS Models en matière de gravure. Les caisses sont très fines et tous les détails sont reproduits avec exactitude. De même les marquages sont complets et très fins. Enfin, des pièces translucides de couleur rouge sont utilisées pour les fanaux



  • Les châssis sont également bien détaillés avec une reproduction des conduites et de nombreux coffres rapportés. Le système d'attelage est nouveau par rapport aux USI et on ne risque plus de perdre le ressort de rappel.



  • Enfin, l'aménagement intérieur est innovant avec l'utilisation de 2 couleurs et une reproduction des couchettes et des échelles.


  • N'ayant pas pu tester ces voitures sur un vrai réseau, je ne ferai pas de commentaire sur la tenue en ligne de ces très belles voitures. Néanmoins, les bogies étant identiques sur toutes les versions, le problème lié à la hauteur des bogies sur les Mistral ne doit pas se poser. Par ailleurs, je n'ai pas lu ici ou là de remarques particulières concernant leur exploitation. Le problème majeur reste donc le prix qui ne les met pas à la porté de toutes les bourses. Mais on peut craquer pour un coffret de 2 voitures, ce qui permettra d'agrémenter des compositions internationales sur la région Nord, pour les I4, et sur toutes les régions françaises, pour les I5. Pour les amateurs belges, ces voitures sont en revanche un must même si le nombre de voitures produites reste assez restreint.


Auteur : Lionel Barbier - www.train160.com
Date : juin 2008
retour haut de page