logo LM 

Fiche Pratique LM08
La construction d'un module échelle N norme AFAN
 lien vers page accueil lien vers page section HO lien vers page section N lien vers page Oe lien vers page Section Vapeur Vive lien vers page Fiches Pratiques lien vers page exposition wemfal lien vers page contact

  • Cette  fiche a pour objectif de décrire le plus concrétement possible les étapes que j'ai suivies pour la construction d'un module échelle N respectant la norme AFAN. 

    C'est le 1er module que je construis - en fait 3 modules indissociables - j'ai franchi le pas suite à mon adhésion  au club Lille Modélisme et grâce aux conseils avisés de ses membres. Ce module représentera une ITE, Installation Terminale Embranchée - anciennement Embranchement Particulier - avec une petite usine de construction mécanique. 

    Pour obtenir les côtes exactes à respecter pour la construction d'un module, je vous recommande de vous rapprocher de l'AFAN (www.afan.fr) qui édite un descriptif complet de la norme AFAN qui vous sera remis lors de votre inscription.

1 - Découpe et assemblages des panneaux
  • Pour le cadre/structure du module, j'utilise du contreplaqué (CP)  de 10 mm d'épaisseur. Je trouve qu'il s'agit d'un bon rapport poids/rigidité. Certains modules du club sont fait avec du CP de 15mm, mais je trouve cela beaucoup trop lourd pour un maniement du module tout seul.

  • Les panneaux de bois sont collés, vissés et cloués pour avoir une structure de base la plus rigide possible et limiter les risques de "bougeage" du fait notamment de l'humidité en fonction du lieu de stockage ou d'exposition. Je préfère utiliser du CP car lors des chargements / déchargement / installation pour les expositions auxquelles nous participons, les contraintes sont nombreuses et le bois a fait ses preuves sur sa solidité dans le temps. Néanmois certains membres de notre club commencent à utiliser des matériaux plus récents tel que le FOREX beaucoup plus léger que le bois.

  • Les panneaux sont dans un 1er temps prépercés - face avant et arrière - avec une mêche de perceuse bois d'un plus petit diamètre que vos vis. Cela va éviter que le panneau ne se fende lors du vissage. Pensez à repercer  une "trou + grand sur le dessus pour que la tête de vis soit invisible et puisse ensuite être totalement recouverte de pâte à bois ou enduit. Nous avons des mèches spéciales pour se faire au club, mais cela marche aussi avec une mèche d'un diamètre plus grand.

  • Les tranches des panneaux sont recouverts de colle à bois et vissés. Veillez au parfait alignement perpendiculaire des morceaux.

  • Pour encore parfaire l'assemblage et faciliter le collage, j'ai planté quelques clous de la bonne longueur à intervalle régulier. 

  • Le plateau supérieur est de la même façon collé et cloué, j'ai ajouté aussi une vis à chaque angle pour parfaire l'assemblage et la solidité du tout. 

  • Si vous avez déjà une idée quant au futur relief de votre module, il peut être intéressant de ne fabriquer que ma structure du module et ne fabriquer que le plan de roulement en CP, vous aurez ansi la possibilité de faire du relief négatif ou positif plus facilement. Pour une illustration voir le détail de la construction du module Biscuiterie échelle N où cette technique est utilisée.

  • 2 renforts intérieurs sont aussi installés pour éviter tout gondolage de la structure ans le temps. la méthode est la même, perçage, vissage de 2 vis de chaque côté + colle à bois. Attention à ne pas mettre ces renfort directement sous le plateau supérieur mais laisser un espace afin de pouvoir faire passer les fils électriques sur toute la longueur.
module AFAN vue sur renforts intérieurs

Module AFAN vue générale retourné
2 - Installation des platines de pieds
  • J'ai choisi d'utiliser sur mes modules des pieds amovibles fixés avec des écrous. Pour la fixation de ces pieds sur le modules, il faut fabriquer des platines qui seront fixées aux 4 angles du module. En fonction de la section de pied que vous utilisez et de la hauteur de flanc de votre modules, il vous faudra adapter la taille de la platine.

  • Prévoyez un guide de passage de la vis légèrement plus grand que le diamètre de la vis de fixation pour faciliter le passage de la vis. Pour la découpe de ce guide, je perce un trou du bon diamètre au milieu de la platine et à la bonne hauteur, je n'ai plus ensuite qu'à découper  à la scie sauteuse du bord vers le trou pour avoir l'espace de guidage de la vis.

  • Je visse / colle ensuite les platines  à leur emplacement.
Module AFAN platine d'angle       



3 -  Fabrication des pieds du module
  • Les pieds amovibles de mes modules sont en bois, de section 10mm x 10 mm suffisamment solide pour le poids d'un module échelle N et légers pour le transport. J'achète des tasseaux en paquet de 10 dans les grandes surfaces de bricolage à un prix modique. Je choisi néamoins du pin de bonne qualité pour ne pas avoir d'échardes lors de la manipulation et des tasseaux bien droits. Je les découpe ensuite à la longueur souhaitée en fonction de la hauteur des modules que vous avez choisi. Au club, nous avons adopté un plan de roulement à 1,35 m pour que les trains circulent plus ou moins à hauteur d'yeux d'un adulte.

  • Certains membres du club Lille Modélisme utilisent  des pieds faits avec des tuyaux de PVC que l'on trouve facilement dans les grandes surfaces de bricolage en différents diamètres. La facilité de découpe, la légèreté constitue un indéniable avantage. Je n'ai pas encore franchi le pas car j'attends des retours d''expérience sur la solidité / stabilité des modules en exposition après plusieurs montage/démontage.

  • Pensez à prévoir un système pour ajuster  la hauteur de chaque pied afin que le module soit parfaitement plan par rapport au sol. En exposition c'est très important car on constate la plupart du temps des sols à la planitude aléatoire. J'utilise des oeillets de diamètre 8mm ou 6mm en fonction de la section du pieds. Je perce donc un trou du bon diamètre et de la bonne longueur de vis dans le pied, je fixe ensuite l'oeillet en l'enfonçant délicatement avec un marteau pour ne pas fendiller de le bois en tapant trop fort ! Si cela arrive colle à bois + serre-joint ou refaire un pied.





  • Je visse ensuite des vis à grosse tête ronde ou parfois des systèmes que nous fabriquons au club. On arrive ainsi facilement en vissant / dévissant une parfaite planitude des modules en fonction du sol où ils sont installés.

4 - Alimentation électrique
  • Nous utilisons pour assurer la continuité électrique entre chaque module du club, des prises téléphoniques facilement disponible en magasin à un coût raisonnable notamment quand vendues par lot.

  • Le schéma de principe pour le cablage de nos module est le suivant, attention il diffère de la norme AFAN notamment pour les prises.

    schéma électrique du module

    nota: après plusieurs année de pratique du réseau en digital, nous n'utilisons plus les prises DIN en façade sur lesquelles nous branchions des Lockmaus 1...Après avoir utilisé pendant quelques années des commandes mobile ESU en liaison avec notre centrale  qui ont parfaitement remplies leur mission,  nous sommes passés en 2015  à la commande des trains via des tablettes (IPAD ou autre) ou des téléphones portables (Iphone ou autre) via un routeur WIFI et la centrale ESU. Appli à charger sur le site web ESU.

  • Prise mâle et prise femelle

    Pour les fils d'alimentation, je vous conseille d'utiliser des fils de couleur différente pour chaque fonction afin de faciliter le répérage de ces fils et leur branchements respectifs. Sur les photos ci-dessus nous avons utilisés des fils de récupération certes de la même couleur mais qui sont numérotés, ce qui revient au même pour les reconnaître (sauf qu'il faut une bonne vue car les nombres sont écrits en tout petit.... :-)

    prise téléphone mâle

    prise téléphonique femelle


    branchement prise  téléphonique mâle

    prise mâle avec les fils branchés


  • Pour une parfaite finition sous le module, j'utilise des goulottes électriques pour cacher / protéger les fils d'alimentaions.

    goulotte électrique

  • Feeder d'alimentation

    L'alimentation électrique (fil 1 & 3) court tout au long du module (c'est ce qu'on appelle le feeder) . On fait un coupure au milieu du module avec un domino afin de faciliter le branchement sur ce feeder de tout ce qu'on souhaite alimenter sur le module. En effet même si vous êtes en digital DCC, il est souvent utile de prévoir des cantonnements sur votre modules pour permettre l"installation d'une future rétro signalisation, ou une gestion du réseau par ordinateur ou même simplement un cantonnement en manuel. Il est très facile / rapide de prévoir des coupures électriques à des endroits logiques du réseau  alors que une fois que tout sera installé et décoré cela sera plus difficile ! : exemple un coupon de rail entre 2 aiguilles ou même sur une grande ligne droite il est parfois opportun de prévoir 2 ou 3 cantons. On utilise pour cela des éclisses isolantes et on fixe des fils d'aliemezntaion sous chaque rail de chaque canton.

    Si dans une premier temps vous ne faites pas de cantonnement il suffira de relier tous les fils d'alimentations de chaque canton en série,  c'est à dire tous les fils [+] ensemble et tous les fils [-] ensemble



  • Une fois les fils d'alimentation soudés sous chaque rail de chaque canton, on les passe sous le module et on relie chaque fil à un domino de répartition. Je conseille de relier un seul fil par borne, en effet en cas de pb électrique cela sera beaucoup plus facile pour repérer d'où vient le pb. On relie ensuite l'alimentaion du domino répartiteur au domino feeder .



    schéma électrique 1

  • Même schéma avec installation d'un commutateur pour alimenter électriquement, manuellement, un canton

  • schéma électrique 2







Auteur: Christophe Molina
Date: janvier 2008
Nombre de visites:


retour haut de page